Vous êtes ici: Accueil > Concours Stars & Métiers > Lauréats 2012

Lauréats 2012

Découvrez les 10 entreprises lauréates du concours régional de  l’innovation artisanale "Stars & Métiers Languedoc-Roussillon 2012"

La finale de la 6ème édition du concours régional de l’innovation artisanale "Stars & Métiers Languedoc-Roussillon 2012" s’est déroulée le vendredi 13 janvier 2012 à la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat. Le jury a désigné 10 lauréats parmi les 18 entreprises artisanales finalistes.

Ces 10 Stars des Métiers ont été dévoilées au cours de la Journée de l'innovation artisanale , le mardi 29 mai 2012 au sein du prestigieux Domaine de Verchant, à Castelnau-le-Lez.

Un concours régional pour les artisans innovants

Le concours "Stars & Métiers Languedoc-Roussillon 2012" est organisé par les Chambres de métiers et de l’artisanat du Languedoc-Roussillon, la Banque Populaire du Sud, les SOCAMA du Midi, de l’Aude et du Roussillon, en partenariat avec MAAF Assurances, Objectif Languedoc-Roussillon, RTS et avec le soutien de la Région Languedoc-Roussillon.

Le concours prime les entreprises artisanales de la région qui ont mis en œuvre une démarche innovante en produits ou procédés technologiques, en gestion des ressources humaines, dans le management de l'innovation…

Une entreprise qui a eu un parcours de création innovante est récompensé, avec l’appui du Rotary Club Montpellier Rabelais, et des actions remarquables initiées ou portées par une femme d’une entreprise artisanale sont également récompensées au travers d’une mention spéciale "innovation au féminin", en partenariat avec le Zonta Club Montpellier "Marie de Montpellier".

Cette année, les jurés ont également désigné une entreprise "Coup de cœur du jury" en vue de souligner la passion du dirigeant pour son métier.

Les 10 lauréats 2012

Parmi les différentes catégories du concours, le Jury a sélectionné 10 lauréats :

  • Innovation technologique : EUROSIGN (Assemblage et gravure de badges et tous produits marketing) à Claira (66)
  • Stratégie globale d’innovation : ECOCUP DISTRIBUTION (Achat, vente, location et lavage de matériel pour le compte de tiers, conseil et organisation en événementiel) à Céret (66) et MDCS (Débosselage sans peinture, préparation esthétique automobile, raccords peinture et carrosserie peinture service rapide) à Béziers (34)
  • Dynamique commerciale : BAREIL (Boucher Charcutier) à Alzonne (11) et ROUVIERE (Maçonnerie) à Saint-Hilaire-d’Ozilhan (30)
  • Management et gestion des ressources humaines : LE LAB (Prothésiste dentaire) à Castelnau-le-Lez (34) et CASTEIL FRERES (Boucherie Charcuterie Traiteur) à Elne (66)
  • Création innovante : HIGEO (Commercialisation et pose de plafonds rafraichissants et chauffants) à Montpellier (34) 
  • Mention "innovation au féminin" : INSTITUT SILHOUETTE (Institut de beauté) à Carnon (34)
  • Coup de cœur du jury : DAVID AYACHE (Luthier) à Montpellier (34)

Les récompenses :

  • un diplôme ;
  • un trophée ;
  • une dotation de 1 000 euros ;
  • un reportage  photo et vidéo réalisés dans leur entreprise ;
  • des outils de promotion ;
  • un abonnement d’un an au 1er news de l’économie régionale "Objectif  Languedoc-Roussillon" et au magazine de l’art de vivre et de la  découverte en Languedoc, Roussillon et Provence "Vent Sud" ;
  • une  campagne de communication sur la radio régionale RTS ;
  • et un appui de  leur Chambre de métiers et de l’artisanat ou de leur Banque Populaire du  Sud pour participer au concours national "Stars & Métiers".

-------------------------------------------------------------

Les 10 Stars des Métiers 2012de l'artisanat en Languedoc-Roussillon

-------------------------------------------------------------

Catégorie "Innovation technologique"
Développement d’un nouveau produit ou procédé
  • EUROSIGN

Activité : Assemblage et gravure de badges et tous produits marketing

Effectif en 2011 : 3

L’entreprise  artisanale EUROSIGN, créée en 1995, est dirigée par  M. Thomas GARCIA,  55 ans. Elle remporte le concours de l’innovation  artisanale "Stars  & Métiers Languedoc-Roussillon 2012" dans la  catégorie "Innovation  technologique" pour la création d'un outil avec  aimant pour soulever et  manipuler les plaques d'obturation d'égouts et  autres.

M. Thomas GARCIA - 4 rue de la Tourre - 66 530 CLAIRA

Tél. : 04 68 28 44 73 - Fax : 04 68 28 52 38 - @ : eurosign@orange.fr

Thomas GARCIA est un entrepreneur ambitieux, spécialisé depuis quelques années dans le développement des usages de l'aimant à base de néodyme, le plus puissant du monde (1kg soulève 1 tonne). Fort de son expérience en la matière, il a imaginé un appareil permettant de soulever des plaques de métal très lourdes en toute sécurité : le liftplaq. Une innovation qui l'a conduit à déposer un brevet au niveau national et international, mais aussi à défendre l'impact bénéfique évident de ce lève-plaque d'obturation d'égouts et autres, sur la prévention des problèmes de santé des travailleurs. Aussi, Thomas collabore avec la CARSAT (Caisse d'Assurance Retraite et de la Santé au Travail) qui lui a récemment attribué un Diplôme.

Également médaillé par l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité), Thomas a su imposer le liftplaq sur le marché français et européen dès 2010, séduisant les plus grands opérateurs (France Telecom, EDF-GDF, Lyonnaise des eaux, ...). "Plusieurs domaines du BTP sont concernés par la manipulation de plaques métalliques (réseaux secs et réseaux humides) et l'utilité du liftplaq est reconnue par la sécurité sociale, car il permet de diminuer les accidents et le risque pour les travailleurs d’avoir des problèmes de santé" explique-t-il. En dehors de l'innovation technologique, c'est donc bien les usages et la prévention santé que Thomas souhaite faire évoluer.

C'est en 1995 que l'entrepreneur, après une carrière de gérant de magasins, a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure. A l'époque, il travaillait avec un fournisseur suédois pour obtenir la matière première qui lui a permis de créer EUROSIGN, une société de production de badges aimantés en tout genre (Gravoply, metallex....), pionnière dans ce secteur en France. En 2007, il lance une première boutique en ligne, et fin 2010 le premier prototype du liftplaq est né. Depuis, Thomas reçoit toutes sortes de distinctions honorifiques mais il est conscient que l'aventure ne fait que commencer. Il compte suivre des cours du soir pour apprendre à développer son activité à l'international et continuer d'innover car "l’aimant n’a pas fini de nous surprendre" conclut-il.

"Innover c'est prendre le temps de réfléchir et de créer des nouveautés pour le bien de tous"

Catégorie "Dynamique commerciale"
Stratégie marketing et commerciale innovante
  • BAREIL

Activité : Boucher Charcutier

Effectif en 2011 : 42

L’entreprise artisanale BAREIL, créée en 1995, est dirigée par  M. Patrick BAREIL, 49 ans. Elle remporte le concours de l’innovation  artisanale "Stars & Métiers Languedoc-Roussillon 2012" dans la  catégorie "Dynamique commerciale".

M. Patrick BAREIL - RN 113 - FONTORBE - 11 170 ALZONNE

Tél. : 04 68 24 76 95 – Fax : 04 68 78 69 73 - @ : infos@bareil.com - www.bareil.com

L'amour des produits gastronomiques régionaux perdure dans la famille Bareil depuis les années 1940. De père en fils, la "petite boucherie de village" crée par Edouard Bareil, le grand-père de Patrick, il y a plus de 50 ans à Villespy, a porté les générations futures vers de nouveaux horizons. En 1982, le père de Patrick avait déjà initié le développement de la société en investissant dans de nouveaux matériels, mais aussi en assurant la mise aux normes du laboratoire familial. Si bien que, depuis le milieu des années 1990, l'entreprise Bareil a multiplié ses effectifs pour répondre à la demande croissante des clients. « En 2007, nous étions 24 personnes » se souvient Patrick, et "depuis que nous avons investi dans le laboratoire d'Alzonne, nous avons 42 salariés."

L’entreprise artisanale BAREIL est composée d’un laboratoire de 2000m², dont 300m² consacré au magasin accessible à la clientèle, mais aussi de trois autres points de vente dans l’Aude et d’un camion-magasin permettant à l'entreprise de rayonner sur un large périmètre. Pour assurer la confection et la commercialisation de ses produits (cassoulets au confit de canard ou de porc, boeuf en daube maison, tripes à l'ancienne, lentilles en saucisse...), Patrick peut compter sur son épouse mais aussi sur le "noyau dur solide", expliquant que ses employés ont souvent plus de 10 ans d'ancienneté dans la "maison". De réels professionnels "honnêtes, dont le travail est bien fait, régulier" se réjouit-il, bien que Patrick s'inquiète de la pénurie de main d’œuvre qui pourrait un jour menacer ce secteur. Également présente sur Internet, l'entreprise Bareil propose des "Paniers Gourmands" et autres plats cuisinés envoyés dans la toute la France et même en Europe. "Aujourd'hui on a envoyé plus de 400 Kg de produits en Belgique, saucisses sèches, cassoulets ou magrets" fait remarquer Patrick qui souhaite se rendre accessible à tous les clients. Après la création de son laboratoire géant, mobilisant 2 millions d’euros d’investissement, le challenge à relever par l’entreprise porte aujourd’hui sur le stockage des produits locaux.

"Innover, c'est du plaisir"

 

  • ROUVIERE

Activité : Maçonnerie

Effectif en 2011 : 19

L’entreprise artisanale ROUVIERE, créée en 1927, est dirigée  depuis 1987 par M. Serge ROUVIERE, 55 ans. Elle remporte le concours de  l’innovation artisanale "Stars & Métiers Languedoc-Roussillon 2012"  dans la catégorie "Dynamique commerciale".

M. Serge ROUVIERE - 2 Chemin de la sabatière - 30 210  SAINT-HILAIRE-D'OZILHAN

Tél. : 04 66 37 01 93 - @ :  serge@rouviere-construction.com - www.rouviere-beton.com -  www.rouviere-construction.com

L'entreprise ROUVIERE, c'est une histoire de famille qui a commencé en 1927, autour de la passion du grandpère de Serge ROUVIERE pour la maçonnerie. Un savoir-faire dans ce secteur artisanal que les générations se sont transmis, chacune apportant de nouvelles idées pour promouvoir des produits de qualité (du dallage rustique aux margelles Sermisilk). "Alors que mon père m'avait déjà proposé de reprendre l'affaire à la fin des années 1970, depuis 2004, c'est ma fille qui a suggéré d'apporter ses compétences en communication et en commerce à la société familiale. C'est une passion que nous partageons tous et chacun apporte sa pierre à l'édifice..." explique Serge ROUVIERE. Résultats : une flopé de récompenses honorifiques, comme la "Truelle d'or du bâtiment" en 1985 et la Médaille d'argent de l'Académie d'Architecture des entrepreneurs et dirigeants en 2002.

Le chef d'entreprise se distingue par une approche très avant-gardiste de son cœur de métier. La société ROUVIERE propose ainsi des showrooms dans plusieurs villes françaises, et même en Espagne, pour présenter différents matériaux de décorations (micro béton effet béton cirés, briques de verre...) dans un décor chaleureux et esthétique. L'effet est immédiat remarque Serge, "ce matin encore je percevais l'engouement des visiteurs avant même d'entrer dans la pièce" se réjouit-il, "ils s'étaient déplacés de l'Isère jusque dans la région pour voir nos présentations".

Innovant dans l'âme, Serge a toujours cherché à "sortir des sentiers battus dans un esprit de recherche permanent". Sur le site Internet de l'entreprise, on peut ainsi lire : "N'hésitez pas à nous confier vos projets, même les plus fous, y compris les moutons à cinq pattes, tout est réalisable !". Un esprit que toute la famille semble défendre depuis presque un siècle. Pour le lauréat, employeur d'une vingtaine de salariés, le plus important est de défendre des idées nouvelles et de rester ouverts. "Nous ne sommes pas intéressés par les grands groupes. La société Rouvière fonctionne sur un système de partenariats choisis. Le but étant de créer des choses, des atmosphères et de trouver des niches atypiques. On se remet en question systématiquement" conclut Serge.

Le savoir-faire des ROUVIERE s'exporte aujourd'hui dans plusieurs pays d'Europe (Espagne, Suisse, Italie, Allemagne) mais aussi en Tunisie, tandis que les gens se déplacent de France entière pour admirer les showrooms et le travail des experts. Des formations au béton ciré sont même dispensées pour les plus passionnés.

"Innover, c'est ma philosophie de vie"

Catégorie "Management & gestion des ressources humaines"
Mise en place d’une gestion innovante des salariés, des compétences et des savoir-faire
  • CASTEIL FRERES

Activité : Boucherie Charcuterie Traiteur

Effectif en 2011 : 10

L’entreprise artisanale CASTEIL FRERES, reprise en 1995, est  dirigée par M. Charles CASTEIL, 41 ans. Elle remporte le concours de  l’innovation artisanale "Stars & Métiers Languedoc-Roussillon 2012"  dans la catégorie "Management & gestion des ressources humaines".

M. Charles CASTEIL - 5 rue du commerce - 66 200 ELNE

Tél. : 04 68 22 07 96 - nathalie.charles1996@hotmail.fr

La Maison CASTEIL, fondée par les parents de Charles CASTEIL, est devenue cinquantenaire en 2011. Un savoir-faire traditionnel que Charles pérennise. Depuis plusieurs années il dispense des formations au métier de Boucher-Charcutier à Perpignan, non loin de son village, il est intervenu dans un collège afin de présenter son métier et il n'hésite pas à prendre en stage les collégiens pour promouvoir l'apprentissage. Une philosophie de partage qu'il applique au sein de son entreprise. "On a toujours formé des apprentis" explique Charles, "sur les 10 personnes qui travaillent chez nous, 3 sont actuellement apprentis, et tous on été apprentis avant d'être salariés, moi y compris".

Ce qui compte pour ce chef d'entreprise, c'est avant tout de cuisiner "à son goût", loin des produits standardisés, en gardant les spécificités qui caractérisent l'entreprise depuis sa création : charcuterie, conserves et produits séchés. Des habitudes gastronomiques que l'équipe affectionne, certains salariés travaillent chez CASTEIL FRERES depuis plus de 30 ans. L’entreprise artisanale CASTEIL FRERES sait faire évoluer ses méthodes de travail. Charles a récemment décidé de "relooker" ses magasins en aménageant un espace cuisine dans un de ses points de vente, les visiteurs pouvant ainsi assister à la confection des plats en temps réel. L'entrepreneur a également décidé de donner un aperçu de l'envers du décor dans un autre de ses magasins en y intégrant un séchoir valorisant l'authenticité du lieu que les clients savent apprécier.

Pour Charles CASTEIL, proposer des produits sains et "fait maison" c’est d’abord s’appuyer sur des éleveurs locaux. C'est un véritable amour de la gastronomie catalane que la famille transmet de génération en génération. Les "boles de Picoulat" (boulette de viande hachée, oeufs, échalote, persil...) restent une des spécialités des CASTEIL, typiques de la région. La Maison dispose aujourd'hui de plusieurs points de vente en évolution constante. L'essentiel pour Charles est que le client soit le mieux informé possible sur l'origine des produits qu'il achète, tout en appréciant de les déguster.

"Innover c'est être transparent sur les produits"

  • LE LAB

Activité : Prothésiste dentaire

Effectif en 2011 : 9

L’entreprise artisanale LE LAB, créée en 1995, est dirigée par  M. Michel BASTIDE, 46 ans. Elle remporte le concours de l’innovation  artisanale "Stars & Métiers Languedoc-Roussillon 2012" dans la  catégorie "Management & gestion des ressources humaines".

M. Michel BASTIDE - Zone JEAN MERMOZ - 187 rue Hélène BOUCHER - 34 173  Castelnau le Lez

Tél. : 04 67 58 48 84 - @ : info@lelabdentaire.com -  www.lelabdentaire.com

Formé au modélisme, Michel BASTIDE a l’occasion de croiser, dans le cadre de sa passion, des professionnels de la prothèse dentaire qui lui font découvrir et lui ouvrent des portes de ce métier qui l’amènera en 1989, à l’âge de 23 ans, à créer son propre laboratoire.

En 2007, face au virage numérique que s’apprête à prendre la profession, LE LAB investi dans ces nouvelles solutions, la CFAO (Conception et fabrication assistées par ordinateur). Ne pouvant assumer seul un lourd investissement, LE LAB décide alors de collaborer avec un confrère pour mutualiser les coûts et proposer à ses clients des prothèses de qualité, alliant performance et esthétique. Cette stratégie permet de fiabiliser la production.

En automatisant une partie du travail, il obtient une "répétition d’ajustage sans tomber dans l’aléatoire" en favorisant le recentrage sur l’esthétique des prothèses dentaires, il apporte aux salariés un meilleur confort de travail et propose aux dentistes de la région de nouveaux matériaux biocompatibles.

Composée de 3 personnes en 2007, son équipe comprend aujourd’hui une dizaine de personnes toutes impliquées dans le même projet. Constamment attentif à la cohésion d’équipe, aucune nouvelle embauche n’est validée sans une "décision collective".

Après la création d’une antenne sur Perpignan pour être plus proche de ses clients sur l’ensemble du Languedoc-Roussillon, c’est au tour de la structure principale de faire peau neuve. Début avril 2012 de nouveaux locaux voient le jour dans la zone d’activité de Castelnau-le-Lez.

Toujours en quête d’excellence et pour contrer une concurrence asiatique toujours active, LE LAB se regroupe aujourd’hui avec d’autres laboratoires pour créer une coopérative régionale (6 membres à l’heure actuelle). Cette démarche soutenue par la Région Languedoc-Roussillon et appuyée par la Chambre de métiers et de l’artisanat, leur permettra de conserver la maîtrise de leur métier et de pérenniser leurs entreprises.

"Innover c’est avant tout une équipe autour d’un projet commun"

Catégorie "Stratégie globale d’innovation"
Gestion de l’entreprise en mettant l’innovation au coeur de tous les processus
  • ECOCUP DISTRIBUTION

Activité : Achat, vente, location et lavage de matériel pour le compte de tiers

Effectif en 2010 : 14

L’entreprise artisanale ECOCUP DISTRIBUTION créée en 2008, est  dirigée par M. Flavien CASELLAS, 39 ans. Elle remporte le concours de  l’innovation artisanale "Stars & Métiers Languedoc-Roussillon 2012"  dans la catégorie "Stratégie globale d’innovation".

M. Flavien CASELLAS - Chais des caves du Château d'Aubiry - 66 400 CERET

Tél. : 04 30 65 00 60 - @ : fc@ecocup.fr - transport@ecocup.fr -  www.ecocup.fr

Le concept ECOCUP, au départ c'est une passion que Flavien CASELLAS partage avec deux amis au sein d'une association, créée en 2005, ayant pour objet de promouvoir l'utilisation d'objets "réutilisables" dans l'évènementiel. L'objectif était de "changer les habitudes des gens" et de trouver un moyen de réduire les déchets lors des manifestations publiques (férias, festivals, salons...). Alors qu’au démarrage la plupart des structures ciblées se montraient réticentes, l'activité va rapidement "exploser" puis se diversifier, dépassant largement les frontières de la région.

En 2008, la société ECOCUP est créée pour répondre à l'augmentation de la demande, employant aujourd'hui 34 équivalents temps plein, dont 6 dans le cadre du processus d'insertion professionnelle. Depuis, même si de nombreuses entreprises se positionnent sur le marché des objets réutilisables, la stratégie de Flavien et de ses associés continue à fonctionner : "En misant sur l'amélioration de la logistique et sur l'investissement dans de gros équipements, nous avons pu devenir propriétaires de 6 chaînes de lavage mobile et nous imprimons nous-mêmes nos verres", explique-t-il, tandis que "nous restons attachés à l'idée de faire, fabriquer en France les moules des objets réutilisables que nous proposons".

L'entrepreneur a bénéficié du soutien de plusieurs professionnels que la Chambre de métiers et de l'artisanat lui a permis de rencontrer : "Mes associés et moi sommes issus du secteur public, il nous fallait donc être conseillés sur le fonctionnement du monde de l'entreprise. Par l'intermédiaire de la Chambre de métiers, on a pu rencontrer d'anciens cadres pour échanger autour de nos problématiques". Aussi, "quand on nous a informés de l'existence de ce concours, on a foncé". Des gigantesques fêtes de Bayonne à l'anniversaire d'un particulier, "on a réussi a prouver que les gobelets réutilisables pouvaient être intégrés à tous les types d'évènements" constate Flavien. Et dans la mesure où les opportunités de marché s'élargissent, le jeune entrepreneur cherche aujourd'hui à imaginer des modèles financiers accessibles à chaque partenaire. Après les festivals, les évènements institutionnels et autres rassemblements publics, c'est aujourd'hui les stades de sport et les clubs de rugby qui s'intéressent aux objets réutilisables. ECOCUP travaille aussi en Europe, notamment avec l'Espagne, la Belgique et la Suisse.

"Innover, c'est essayer d'emmener de la nouveauté à la collectivité dans le but d'améliorer les choses"

  • MDCS

Activité : Débosselage sans peinture, préparation esthétique  automobile, raccords peinture et carrosserie peinture service rapide

Effectif en 2011 : 17

L’entreprise artisanale MDCS créée en 2005, est dirigée par Mme  Marie-Laëtitia PERDRIX. Elle remporte le concours de l’innovation  artisanale "Stars & Métiers Languedoc-Roussillon 2012" dans la  catégorie "Stratégie globale d’innovation".

Mme Marie-Laëtitia PERDRIX - 9 rue Charles Richet - ZI du Capiscol - 34  500 BEZIERS

Tél. : 04 67 09 38 83 - Fax : 04 67 62 36 51 - @ :  contact@mdcs-sarl.com - www.mdcs-sarl.com

Marie-Laëtitia Perdrix a découvert la technique du débosselage et du raccord peinture au fil des rencontres, il y a une quinzaine d'années autour d'une idée simple : redonner de la valeur aux véhicules de seconde main grâce à un service professionnel de qualité. Des techniques artisanales qui permettent de booster la revente d'une automobile sur le marché de l'occasion grâce à un relooking complet. Suite à la création de son entreprise artisanale MDCS à Béziers, les techniciens ont suivi des formations en interne et l'équipe a progressivement gagné la confiance des professionnels sur plusieurs départements.

L'entreprise MDCS propose 3 différents services en un même lieu : Le débosselage sans peinture, le raccord peinture et la préparation esthétique de véhicules que ce soit sur du neuf ou de l'occasion. "La dimension innovante c'est d'avoir su transmettre et partager un savoir-faire qui n'est enseigné nulle part mais qui existe bel et bien !" ajoute Marie-Laëtitia. En plus de baser son activité sur l'acquisition de produits de qualité technique ou environnementale comme la peinture à l'eau. Dès 2005, la jeune femme a su créer un système de rémunération attractif pour une équipe aujourd'hui composée de 17 personnes. "L'équipe c'est la clé de voute de notre réussite, je peux dire que nous sommes soudés et travaillons tous ensemble autour d'un même but : la qualité." Elle souhaite continuer à diversifier ses activités sur le marché, notamment en développant le secteur "débosselage grêle" en partenariat avec les experts automobile et les compagnies d'assurance. Et si l'entreprise travaille déjà avec tous les professionnels de l'automobile (groupes, concessionnaires, carrossiers, loueurs de véhicules, compagnies d'assurance...), continuer à faire connaître les services de MDCS auprès des particuliers, notamment à Béziers, reste une priorité pour la jeune femme. Même si elle n'est pas originaire de la région, Marie-Laetitia tenait à revenir s'y installer, attachée à la douceur de vivre et d'entreprendre sur cette "terre d'adoption".

MDCS : l’Esthétique au service de l’automobile.

"Innover, c'est être performant"

Catégorie "Création innovante"
Entreprise innovante qui vient de se créer
  • HIGEO

Activité : Commercialisation et pose de plafonds rafraichissants et chauffants

Effectif en 2011 : 2

L’entreprise  artisanale HIGEO, créée en 2009, est dirigée par M. François HIGEL, 46  ans. Elle remporte le concours de l’innovation artisanale "Stars &  Métiers Languedoc-Roussillon 2012" dans la catégorie "Création  innovante".

 M. François HIGEL - CAP OMEGA - Rond point Benjamin Franklin – 34 960 Montpellier

Tél: 04 11 91 50 05 - Fax : 04 11 91 50 06 - francois@higeo.fr - www.higeo.fr

Formé par les compagnons du devoir, François HIGEL est depuis plus de 30 ans en constante recherche pour allier confort et écologie, au service du plus grand nombre. Ce chauffagiste de métier a déposé un brevet basé sur une forme nouvelle de chauffage base température avec le plafond chauffant et rafraichissant.

Toujours très soutenu et aidé par sa famille, François souhaite avant tout proposer une solution "simple et fiable" pour le bien être de ses proches. Son projet, soutenu par la chambre de métiers et de l’artisanat, a rapidement muté en véritable solution innovante, économique et durable. 100 % recyclable, utilisant les énergies renouvelables comme le bois, le soleil, l'eau, l'air et la terre pour chauffer l'hiver et rafraîchir l'été, sa société Higeo fait aujourd’hui l’unanimité dans le monde du chauffage écologique.

Adaptable aussi bien dans la construction que dans la rénovation, son concept lui ouvre les portes de nombreux projets comme le centre de Thalasso thérapie de Serre Chevalier ou encore dernièrement la Gare TGV de Valence. Membre de l’union climatique de France, François souhaite développer sa "franchise Higeo" partout dans le monde, en partenariat avec la multinationale LISTER PETTER GREEN qui va commercialiser son brevet. Dans le cadre de ce projet, il va former l’ensemble des techniciens et commerciaux amenés à proposer ses solutions de chauffage innovantes dans plus de 144 pays. Installé depuis peu à Cap Omega, François HIGEL se lance aujourd’hui un nouveau défi : décliner son concept en développant des plaques de plâtre prêtes à l’emploi, avec circuit chauffant intégré.

"Innover, c’est combiner environnement et technologie pour nos générations futures"

 Mention "Innovation au féminin"
Entreprise qui a développé des actions remarquables initiées ou portées par une femme au sein de l’entreprise
  • INSTITUT SILHOUETTE

Activité : Institut de beauté

Effectif en 2011 : 4

L’entreprise  artisanale Silhouette Institut, reprise en 2001, est dirigée par Mme  Maïa GERARDIN, 34 ans. Elle remporte la mention "Innovation au féminin"  du concours de l’innovation artisanale "Stars & Métiers  Languedoc-Roussillon 2012".

Mme Maïa GERARDIN - 264 Av. des Comtes de Melgueil - LE NAUTILUS 1B - 34 280 CARNON

Tél. : 04 67 68 20 17 - @ : silhouetteinstitut@hotmail.fr - www.silhouetteinstitut.fr

Maïa Gérardin dirige Silhouette Institut depuis 2001. Après l'obtention de son diplôme professionnel d'esthéticienne, et dotée d'un véritable esprit d'entrepreneur, elle a choisi de compléter son domaine de compétences grâce à la Chambre de Métiers et de l'Artisanat en suivant de nombreuses formations (vente, phoning, etc...). Pour la jeune femme, être artisan c'est aussi l'occasion de transmettre son envie d’entreprendre à ses collègues et employées. "J'aime aider les femmes à devenir des personnes libres et autonomes, grâce au sens du défi et de la stratégie d'entreprise... Pour moi, il faut toujours avoir des objectifs et apprendre à les quantifier, les mesurer pour les atteindre".

Débordante d'énergie, Maïa motive ses collaboratrices pour qu'elles acquièrent une expertise de terrain et une véritable maîtrise de leurs compétences. Elle tient à anticiper sur les besoins de ses clients(es) et cherche à perfectionner ses pratiques professionnelles en améliorant, toujours plus, les services qu'elle propose avec son équipe, loin des « effets de mode » qui peuvent exister dans son secteur d'activité. Adepte des nouveaux challenges, la jeune femme sait insuffler cette dynamique aux femmes qui l'entourent, si bien que plusieurs de ses anciennes salariées sont aujourd'hui chef de leur propre entreprise.

Ravie de l'accompagnement personnalisé dont elle a bénéficié dans le cadre de ses démarches auprès de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat, Maïa remporte cette année la mention "Innovation au féminin" du concours régional de l’innovation artisanal "Stars & Métiers Languedoc-Roussillon 2012". Si les récompenses qu'elle reçoit aujourd'hui sont le fruit de "plusieurs années de travail intense" au long desquelles elle a su se donner les moyens de ses ambitions, elle se concentre déjà sur les futurs challenges qu'elle va pouvoir relever. "Je cherche toujours la voie du juste milieu, alliant un travail de fourmi, en profondeur et solide, à un goût pour l'innovation, et cela demande des périodes de maturation".

Maïa perçoit cette reconnaissance comme une « sacralisation des actions » menées dans son Institut depuis 10 ans. Elle réfléchit à la concrétisation de futurs projets, car pour elle, "avoir des objectifs" est sûrement l'une des meilleures façons de « prendre confiance en soi », une dimension qu'elle continuera à partager avec les professionnelles qui l'entourent. 

"Innover, c'est oser"

"Coup de cœur du jury"
  • DAVID AYACHE

Activité : Luthier

Effectif en 2011 : 1

Le Jury  du concours de l’innovation artisanale "Stars & Métiers  Languedoc-Roussillon 2012" a décidé de décerner un prix "Coup de coeur  du Jury" à l’entreprise artisanale DAVID AYACHE, créée en 1997, pour  récompenser le savoirfaire unique et la passion accordée à l’artisanat  et à la tradition par le dirigeant, M. David AYACHE, 55 ans.

M. David AYACHE - 5 rue Cauzit - 34 000 MONTPELLIER

Tél. : 04 67 60 96 57 - @ : ayache.david@club-internet.fr

Passionné depuis toujours par les instruments de musique, Davis Ayache décide de devenir Luthier après une formation d’ébéniste. Il acquiert les connaissances et savoir-faire fondamentaux en matière de fabrication et restauration des instruments du "quatuor" (violon, alto et violoncelle). Il dispose ainsi d’un parcours de 14 années construit au coeur des ateliers de facture et de restauration instrumentale alliant enseignement pratique et théorique.

En 1997, David Ayache ouvre un atelier au centre historique de Montpellier et se consacre exclusivement à la fabrication d’instruments de quatuor de facture moderne et baroque. Chaque instrument fabriqué, fruit d’une patiente recherche esthétique et acoustique, est conçu et façonné à la main selon l’art des Maîtres crémonais et vénitiens. Des vernis à l’huile et à l’ambre complètent la finition avant le réglage final avec le musicien pour trouver le timbre et la palette sonore recherchés.

Riche d’un savoir-faire unique, il a su développer une clientèle française mais également internationale (USA, Allemagne, Asie,…) et participe à de nombreuses expositions et salons à travers le monde. En novembre 2008, David AYACHE a reçu une prestigieuse récompense : un Certificat de mérite pour la sonorité d’un violoncelle décerné lors d’un concours international organisé par "The Violin Society of America" à Portland (Oregon).

Aujourd’hui, David vient d’acquérir un nouveau local doublant sa surface de travail actuelle. Il reçoit de nombreux visiteurs, étudiants et musiciens professionnels qui souhaitent le rencontrer et échanger avec ce maître artisan reconnu dans le monde entier comme une référence dans son métier.

"Innover, c’est allier tradition et communication moderne"

Si vous aussi vous souhaitez participer à ce concours (édition 2013), contactez votre Chambre de métiers et de l'artisanat ou votre agence Banque Populaire du Sud.

Recherche